L’insécurité dans la province du Haut Katanga n’a pas laissé indifférente les autorités de la police et de l’armée. Célestin Mbala Munsense, Chef d’Etat-major général des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le commissaire divisionnaire, chargé de l’administration de la police nationale congolaise, Patience Mushid Yav, sont arrivés ce jeudi 17 octobre à Lubumbashi où ils ont rencontré les autorités provinciales du Haut-Katanga afin de dégager des pistes devant permettre d’endiguer l’insécurité dans le Haut-Katanga.

La situation sécuritaire de la ville de Lubumbashi demeure précaire où des bandits lourdement armés volent et violent les populations civiles.

Vendredi dernier, les affrontements meurtriers ont eu lieu entre forces loyalistes et éléments s’identifiant comme Bakata Katanga dans les communes de la Rwashi et annexe.

Le commissaire divisionnaire, chargé de l’administration de la police nationale congolaise, Patience Mushid Yav, appelé la population de Lubumbashi à collaborer avec les sévices de l’armée et de la Police afin de faire face à l’insécurité qui prévaut dans la capitale du cuivre et à dénoncer les inciviques qui s’adonnent à la criminalité.

« Je suis dans la délégation du Chef d’Etat-major général. Nous sommes venus nous enquérir de la situation sécuritaire dans le Haut-Katanga, précisément à Lubumbashi. Je demande à la population de ne pas être traumatisée et de travailler avec la police et l’armée », a dit Mushid Yav, commissaire divisionnaire adjoint en charge de la police administrative dans la presse locale.

Notons que plusieurs rencontres sont prévues avec les autorités locales de la police et de l’armée y compris avec les représentants de la société civile.

Thierry Mfundu