Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mercredi, mai 27, 2020
DRC
2,546
Personnes infectées
Updated on 27 May 2020 à 17:21 17 h 21 min
DRC
2,113
Personnes en soins
Updated on 27 May 2020 à 17:21 17 h 21 min
DRC
365
Personnes guéries
Updated on 27 May 2020 à 17:21 17 h 21 min
DRC
68
Personnes mortes
Updated on 27 May 2020 à 17:21 17 h 21 min

Kasaï central: une pétition pour réclamer la tête du président de l’assemblée provinciale

5 députés provinciaux de la provinciale du Kasaï Central réclament la déchéance du président de l’Assemblée provinciale Patrice aimé Sessanga.

C’est le contenu de la pétition déposée au bureau de l’organe délibérant ce lundi 14 octobre, dont une copie est parvenue à la rédaction de POLITICO.CD.

Dans cette pétition signée par les députés Stéphane Mbambi, Zacharie Kayembe, Kapena Tshinyama, Lobo Kambamba et Sébastien Mukuna, plusieurs griefs sont reconnus à l’endroit du président Patrice aimé Sessanga.

Il s’agit entre autres de :

  • la violation flagrante de règlement intérieur en ses articles 29,98 et 99, en levant les immunités du député provincial Kapena Tshinyama;
  • le rabattement des émoluments sans concertation préalable;
  • le non paiement de jettons de présence et de frais de mission et des fonctionnement des commissions et groupes parlementaires;
  • le refus d’élaborer un budget rectificatif 2019 ayant pour conséquence le manque d’une base budgétaire du taux des émoluments et des frais d’installation.

Ces 5 députés provinciaux signataires qualifient ce qu’ils appellent d’immoralité politique les propos de Patrice Aimé Sessanga de s’opposer au gouvernement de 65 membres.

 » Comment pouvons nous accepter d’être dirigé par un président qui s’oppose au président de la République et au gouvernement de coalition qui nous dirige.
Le président Sessanga avait déclaré j’irais à l’opposition si le chef de l’État signe l’ordonnance nommant 65 membres au gouvernement Ilunga », ont ils écrit.

Autre fait reproché à Sessanga, c’est le fait d’avoir insulté les députés provinciaux publiquement dans son discours d’ouverture de la session de septembre.

Les signataires le desavouent et sollicitent la déchéance du président de l’Assemblée provinciale et son remplacement par le vice-président qui doit selon l’article 28 convoquer une plénière.

 » Faute de quoi, nous le considérons comme complice et il subira le même sort, » ont ils prévenu.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...