Au total, 125 personnes sont détenues à ce jour à la prison centrale de Mwene-ditu (Lomami) parmi lesquelles 41 condamnées dont 12 militaires et 6 policiers.

Ceci ressort d’une visite mensuelle du mois de septembre effectuée dans cette maison carcérale le lundi 30 septembre dernier par le chef du service urbain des droits humains, Kabunda Ntabala.

” Le constat est amère car les prisonniers passent nuit dans des conditions inhumaines. Les installations sanitaires de la prison de Mwene-ditu sont en état de délabrement très avancé “,peut-on lire dans ce rapport publié ce mercredi 02 octobre à la presse.

Le chef de service urbain des droits humains indique par ailleurs que l’assistance alimentaire est prise en charge par l’État congolais et quelques bons samaritains le mercredi et jeudi de chaque semaine.

Daniel Ilunga