Le Sous-Bureau de la coordination des affaires Humanitaires [OCHA] dans la région du Grand Kasaï rapporte que 1.666.819 (un million six cent soixante-six milles huit cent dix-neuf) congolais seraient affectés par une crise alimentaire dans les six mois à venir en provinces du Kasaï et Kasaï central.

Une somme équivalent à 207,7 millions de dollars serait nécessaire pour assurer l’assistance et la protection de ces personnes, a indiqué l’ OCHA/Grand Kasaï à l’ACP.

Dans son plan opérationnel d’urgence pour 2020 conçu pour cette région, OCHA révèle une amélioration spontanée des conditions liées à la sécurité nonobstant quelques cas résiduels d’insécurité.

Cette structure des Nations-Unies estime tout de même qu’au moins 1 800 000 (un million huit cent milles) personnes sont encore dans le besoin d’aide et 1 700 000 (un million sept cent mille) d’entre elles ont été ciblées pour leur assistance et protection.

Plusieurs territoires du Grand Kasaï sont concernés notamment celui de Dibaya,de Demba, de Kamonia et de Mweka où les groupes armés y sont encore actifs et l’armée poursuit leur traque.

Le Sous-Bureau de la coordination des affaires Humanitaires affirme pendant ce temps qu’un rétablissement progressif des conditions sécuritaires dans certaines provinces de l’espace Grand Kasaï a produit un pas vers la continuation des mouvements des retours dans un bon nombre de ces territoires précités, constat fait pendant le premier trimestre.

Serge Sindani | Politico.cd