Les forces armées de la république ont présenté ce mardi 4 septembre un groupe des kidnapeurs qui œuvraient sur axe Ishasha-Nyakakoma en territoire de Rutshuru après qu’ils ont été interceptés par les forces armées de la république.

Selon le Major Ndjike Kaiko, c’est après des opérations menées par le secteur opérationnel Sokola 2 dans les territoires de Walikale, Masisi, Rutshuru et Nyiragongo qui voici maintenant trois mois, opérations qui ont abouties à l’arrestation d’un groupe de kidnappeurs, des plus 172 armes de tout calibre, des bombes et des minutions.

Pour les FARDC ce la est un message fort à tous ceux qui détiennent illégalement les armes ou qui collaborent avec eux.

Pour le Major Njike Nili, porte-parole de la 34e région militaire, l’armée est désormais doté des moyens pour traquer tous les groupes armés en province du Nord Kivu.

Ces kidnappeurs ont témoigné sur politico.cd

Parmi ces kidnappeurs interceptés, se trouve un pasteur qui, pour un conflit professionnelle avec un autre pasteur, il avait choisi de kidnapper la femme de son collègue pasteur et son enfant et exiger une rançon d’au moins mille dollars.

Ce pasteur n’avait pas où construire son église et comme moi n’avait déjà mon terrain et mon église, je l’avais ainsi soulogé mais au finish, il m’a fait un faut tour et du coup j’ai kidnappé sa femme et son enfant” a indiqué déclaré Sebrou Nsabanipa.

L’autre est un pécheur, qui affirme avoir été obligé d’exercer la salle besogne et qui avait été intercepté grâce à la collaboration des habitants de Ishasha qui l’avaient reconnus pour avoir été kidnappé par celui-ci et sa bande dont la plupart reste cachée dans la brousse.

“J’avais rencontré des MaiMai nous avaient incité à aller dans à Ishasha pour exercer le travail de Kidnapping. On avait kidnappé 6 personnes avant que nous ne soyons intercepté par des soldats” a indiqué Muomba Mungu Safari

L’autre encore est un cultivateur ; pour avoir mal joué l’intermédiaire entre rebelle et vendeur d’arme illégale il s’est retrouvé dans le filet de rebelles FDLR avant d’être maîtrisé par les forces armées de la république.

Merveilles Kiro/Politico.cd