Les agents de la société nationale d’électricité (SNEL) ont été dans la rue ce lundi 02 septembre 2019 pour dénoncer ce qu’ils qualifient de “concurrence déloyale” dans le secteur d’électricité en Ville de Goma.

Selon eux, “ la libération du secteur d’électricité ne signifie pas concurance déloyale” dans ce secteur.

La SNEL qui doit désormais se partager la concession de distribution du courant électrique à Goma avec Virunga Sarl et Socode, deux deux sociétés privées qui exploitent le courant produit par la centrale électrique de Matebe (érigée à Rutshuru et produisant 15 méga watts) fait face aux lamentations de ses clients qui se plaignent de la qualité de services leur offert; services caractérisés par des coupures répétitives et les délestages non respectés alors que les deux sociétés privées servent les leurs sans aucune coupure ni de délestage.

Ces agens accusent également gouvernement d’être à la base du service minimum offert par la Snel, car pour eux, les maisons de l’Etat, l’aéroport et autres entreprises publiques n’honnorent pas leurs factures.

Les agens qui ont marchés dans l’artère principale de Goma disent

Non au démembrement de leur entreprise et à l’amputation de la SNEL par les “predateurs.” mais aussi non au chevauchement des réseaux, à la violence des tracé du réseau SNEL, au bradage du patrimoine SNEL…

La SNEL est condamnée d’ores et déjà à améliorer sa qualité de travail de peur de ne pas définitivement perdre la confiance de ses peu de clients qui lui restent parce qu’en face, Virunga Sarl séduit la population par l’éclairage publique et Socode poursuit le travail de raccordement de ses abonnés.

Merveilles Kiro/Politico.cd

1 comment

  1. C’est la concurrence qui met un prix juste aux marchandises et qui établit les vrais rapports entre elles . “Charles de Secondat”

Comments are closed.