La division provinciale de la Santé du Sud-Kivu et l’organisation Mondiale de la Santé a tenu une seance de briefing sur la riposte contre la Maladie à Virus Ebola, ce samedi 10 août 2019 à Bukavu les leaders communautaires confondus avec les médias de la place.

Cette activité entre dans le cadre d’outiller ces leaders pour s’approprier la riposte contre Ebola et sensibiliser les communautés sur les manifestations de cette maladie meurtrière, qui a déjà enregistré plus de 2500 cas confirmés et 1900 décès confirmés, selon l’OMS et cela, c’est depuis que le ministère de la santé l’a déclaré à Mangina, Béni, dans la province du Nord-Kivu.
Le chargé de communication à la DPS Sud-Kivu, Docteur Claude Bahizire est revenu sur l’historique de cette épidemie, qui est à sa dixième en RDC. Il a également rappelé les symptômes de cette maladie et qui présente une période d’incubation de 21 jours. Pour lui, les leaders communautaires sont appelés à alerter les équipes de riposte et rassure qu’à part le centre provincial de riposte qui est entrain d’être construit, il est recommandé à chaque hôpital de réserver un endroit spécifique pour diagnostiquer les cas suspects d’Ebola. Le docteur a martelé aussi sur le respect des règles d’hygiène après tout contact.

L’OMS a quant à elle axée son exposé sur la communication sur les risques pendant les situations d’urgences.

Pour Cosmas Mungazi de l’OMS, dans toutes les epidemies, si la communauté ne s’approprie pas la riposte, c’est un danger pour la propagation du virus Ebola.

Face aux différentes rumeurs qui circulent sur la MVE, Cosmas Mungazi invite les leaders communautaires et les médias à vérifier toute information reçue via les réseaux sociaux ou alors dans la rue et de travailler pour la déconstruction de ces rumeurs qui constituent un défis aux activités de riposte.
Dans ce cas, il n’y a que les experts qui peuvent donner des informations réelles sur la MVE.

Au cours de cette séance de briefing, un numéro vert a été livré à tous les leaders communautaires et aux médias pour alerter tout cas suspect de la MVE à Bukavu et à travers toute la province. Ce numéro est ouvert 24heures sur 24 et c’est le +243 811 087 777.
Notons que jusqu’à ce samedi, le Sud-Kivu n’a pas encore enregistré aucun cas d’Ebola.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd