La justice militaire du Nord-Kivu à émis dernièrement un mandat d’arrêt contre le chef rebelle Guidon Mwisa. Cette action que prévoit entamer la justice militaire, suscite une pluie des réactions, comme au niveau provincial qu’au niveau national.

Si la Monusco à salué cette décision de la justice, les communautés locales du territoire de Walikale, elles, semblent en être répugnantes et pensent que cette démarche est innoportunne. Dans un communiqué rendu public hier Mardi 9 Juillet 2019, ces communautés demandent l’annulation de ce mandat d’arrêt. Elles le considerent comme un libérateur, et donc, il ne doit pas faire objet des poursuites.

“Le mandat d’arrêt lancé contre Guidon n’est qu’un scénario. À ce jour, cette décision de la Justice militaire est un coup dur pour les communautés de Walikale, qui après avoir réussi à sensibiliser ses fils à répondre à l’appel du chef de l’État , le fameux mandat d’arrêt vient de remettre à zéro tous les efforts consentis dans la recherche de la paix. Les communautés de Walikale demandent à la justice militaire l’annulation pure et simple des poursuites contre Guidon le commandant du mouvement NDC rénové“, peut-on lire dans le communiqué parvenu à Politico.Cd

Rappelons que plusieurs chefs d’accusations sont portés contre Guidon, dont la participation à un mouvement insurrectionnel, crime de guerre par recrutement d’enfants et crime contre l’humanité par viol.

Zanem Nety Zaidi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *