Au total 36 présumés criminels ont été arrêtés à Goma et ses environs par la police et présentés au gouverneur de province à l’intérim, Feler Lutayichirwa.

Parmi ces présumés il y a d’abord un groupe de 8 criminels acusés de tueries dans les quartiers Ndosho et Mugunga, pendant que 5 membres d’un autre groupe ont été arrêtés à Bugamba dans le territoire de Nyiragongo pour lynchage d’un habitant.

Le dernier groupe est constitué des presumés kidnappeurs qui opèrent sur l’axe Kibati – Kibumba en territoire de Nyiragongo.

Selon un communiqué signé par le commissaire supérieur de la police en province du Nord-Kivu, les bandits ont été transférés à l’auditorat militaire et au parquet de grande instance de Goma. Il appelle tout de même la population a rester vigilante.

“Restons vigilants et combattons tous ensemble ces malfrats qui viennent souvent du parc national de Virunga avec objectif de semer la désolation dans la ville pour des raisons multiples entre autres, l’enrichissement facile et les règlements de compte” a déclaré placide Nyembo qui s’est confié à POLITICO.CD.

Lors de la marche de la société civile du Nord-Kivu et les mouvements des pressions à Goma, le gouverneur à l’interim avait promis que la peur et l’angoisse changeraient de camp de sorte que la population de Goma se sente légitimement défendue.

Feler Lutayichirwa croît que “ces attestations sont les premiers fruits qui établissent que l’instruction a été bien appliquée par la police avec tous les services de sécurité et l’administration locale mais aussi de l’armée”. 

Merveilles Kiro |POLITICO.CD