Moïse Katumbi a tenu un meeting populaire ce mercredi 21 août 2019 à Likasi. Le stade Biname lieu de rassemblement n’a pas pu contenir les milliers de sympathisants venus écouter leur leader.

Comme pour ses tournées dans d’autres villes de l’ex province du Katanga, en communiant avec la population, le président de la plateforme politique Ensemble pour le Changement, Moise Katumbi n’en a pas fini des bains de foules.

L’ancien gouverneur du Katanga, par devoir de gratitude, a remercié la population de la ville montagneuse pour l’avoir soutenu durant son absence au pays. À l’occasion, il a réitéré son apparence à l’opposition républicaine qui consiste à applaudir si nécessaire et condamner ce qui ne marche pas.

L’homme de Kashobwe comme le surnomment ses proches, est resté égal à lui-même. À l’instar de son énigme lors du fameux “faux penalty ” , il a mis en garde contre le changement de la constitution. C’est ainsi qu’il a dénoncé « ceux qui entretiennent pareil projet

On se rappellera que, c’est encore ce même combat contre la révision des articles intangibles de la constitution qui avait valu à Moïse Katumbi le refuge forcé à l’étranger. Avant d’être blanchi par la justice, il avait été chargé des dossiers dont “ le recrutement des mercenaires ” et celui de “spoliation d’une maison ”. Reste à savoir si la prochaine étape de son périple,  l’amènera dans le grand Kivu, qui fait face en ce moment à sa pure épidémie de la maladie à virus Ebola.

Poussé à l’exil durant 3 ans, suite à sa disgrâce avec l’ancien régime du désormais sénateur à vie Joseph Kabila, Moïse Katumbi est revenu au pays par Lubumbashi en mai dernier. Il avait alors promis de faire une tournée à travers la RDC, pour remercier le peuple congolais d’avoir enduré avec lui. Après Kalemie, Kolwezi, Malemba Nkulu, Kashobwe, Kasenga, le président d’ensemble pour le changement a fait carton plein ce mercredi 21 août 2019 à Likasi.

✍ Adrien Ambanengo | Politico.cd◼