Le secrétaire technique du Comité Multisectoriel de Lutte contre la maladie à virus Ebola a confirmé ce vendredi 16 août, la détection de deux cas positifs dans la province du Sud-Kivu, jusque-là épargnée de cette épidémie. Il s’agit d’une femme déjà décédée et de son fils de 7 mois encore en vie.

Chers compatriotes, comme vous le savez, ce 15 août 2019, la ville de Bukavu, Zone de Santé de Mwenga a détecté ses deux premiers cas de la Maladie à Virus Ebola (MVE). Il s’agit d’une femme de 24 ans et de son enfant de 7 mois, Masculin“, a écrit Jean-Jacque Muyembe, dans un communiqué parvenu à Politico.cd ce 16 août.

Les patients, ne sont autres que des personnes déjà listées parmi des cas à haut risque dans la ville de Beni mais qui ont toute fois réussi à échapper au contrôle des équipes de riposte. “Selon les premières investigations, la femme venue de Bukavu résidait dans une famille d’accueil dans la Zone de Sa de Beni, AS de Mabolio. Elle y a été listée comme contact à haut risque autour d’un membre de cette famille (Cas confirmé MVE le 25/07/2019). Au douzième jour de son suivi (le 06/08/2019) elle a été signalé déplacé vers Bukavu par les équipes de la riposte puis retrouvée au Poste de Kasindi accompagnée de ses 2 enfants (M 7 mois et F 5ans)“, précise le communiqué.

Retrouvée, la femme avec ses enfants a réussi encore une fois de plus à échapper aux équipes de riposte qui la rapatriaient à Beni “puis a poursuivi son chemin de Kasindi à Beni, Butembo, Goma, Bukavu puis Mwenga. Pendant son parcours elle a échappé au contrôle dans les différents points d’entrée et points de contrôle suite à un changement d’identité à 4 réprises”.

Conséquence, “elle a débuté les symptômes de MVE le 04/08 à Beni puis décedé le 14 Août à MWENGA après avoir consulté dans deux FOSA : CS Kangolo et Kilingutu. Le swab réalisé le 15/08/2019 est revenu positif.
Son fils de 7 Mois a également était confirmé ce 15/08/2019 est actuellement mis en isolement et sa prise en charge médicale débutera ce 16 Aout 2019
“.

Docteur Muyembe rassure cependant que la situation est sous contrôle. Les molécules thérapeutiques seront à la disposition de l’enfant de ce jours. Plus de 120 personnes qui ont été en contact avec la défunte est son fils ont été listés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *