Dans un communiqué rendue public ce dimanche 04 aout et dont une copie est parvenue à Politico.cd, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, lucha fait savoir que “les richesses nationales ne sont pas un gâteau à partager entre amis”.

Pour ce mouvement, le changement auquel le peuple Congolais a cru avec l’avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir, fils d’un opposant, avec l’annonce des accords signés entre le FCC et le CACH pour la répartition des postes ministériels dans le prochain Gouvernement, ce rêve du peuple congolais de vivre un changement radical s’est assombri.

Le future gouvernement de coalition entre FCC et CACH qui sera de 65 membres, est un petit groupe d’individus qui ne représente qu’un pourcent de la population constituera une charge pour le budget national, qui souffre depuis plusieurs décennies. Citant Étienne Tshisekedi avec son slogan “le peuple d’abord”, la Lucha pense que les intérêts du peuple devaient être placés avant toute chose.

Le peuple a besoun de vivre dans un Congo de paix, de sécurité, fondé sur les valeurs démocratiques, un Congo où la pauvreté sera en premier lieu la bataille de tous, du Président aux membres du gouvernement en passant par les parlementaires.

La coalition FCC-CACH est un complot d’Etat et une entourloupe politique qui consistent à maintenir le peuple congolais dans une pauvreté extrême, que celle connue sous le régime de Kabila; poursuit le communiqué, et qui rejette le gouvernement éléphantesque qui sera formé.

“Au regard de l’actuel budget, soit 4 milliards US, il est inacceptable que le gouvernement soit composé d’une soixantaine des membres, en plus d’un sénat qui en compte une centaine , d’une assemblée nationale de cinq-cent membres, sans compter les institutions politiques de 26provinces, dont chacune reçoit mensuellement des milliers des dollars américains alors que le Congolais vit avec moins d’un dollar par jour. A cet effet, la Lucha RDC rejette ce gouvernement éléphantesque qui ne sera qu’une charge inutile pour le trésor public et ne pourra rien apporter pour aider le peuple à sortir de l’impasse et exige que le nombre de ministères soit sensiblement revu à la baisse avec 35 membres au total” ; lit-on dans ce communiqué.

Exigeant que les critères de nomination soient renforcés pour tous les potentiels ministres et propose au premier ministre de ne pas intégrer dans son gouvernement les membres des équipes gouvernementales précédentes, la Lucha exhorte le Président de la République à ne suivre que la voix de la raison.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

2 comments

  1. Que les congolais ne puisse pas espérer à un changement quelqu’on que enRDC avec FELIX car KABILA à déjà monté un coup ETat avec son criminel ALEXIS TAMBWE mwamba,a fin qu’il revient au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *