Après Kalemie dans le Tanganyika le mercredi dernier, l’opposant congolais Moïse Katumbi poursuit sa tournée à l’intérieur de l’ex province du Katanga. Ce vendredi 26 juillet 2019, le président en exercice de LAMUKA est arrivé à Kolwezi chef-lieu de la province du Lualaba.

Malgré l’interdiction de l’accueil et du meeting du président d’ensemble pour le changement, la population s’est mobilisée depuis le matin en se rendant à l’aéroport où l’avion transportant Moïse Katumbi a atterri.

A l’atterrissage du jet privé de Moïse Katumbi, ses sympathisants ont envahi la piste donnant ainsi du fil a retordre aux pilotes qui ont réussi tout de même à poser l’appareil.

Tout Kolwezi est en ébullition. Tous les abords de grandes artères de la ville sont bondés du monde. L’opposant congolais a entamé la procession censée chuter à la place Saditend à la cité Manika lieu choisi pour le meeting populaire.

L’arrivée de Moïse Katumbi au Lualaba a suscité de l’hostilité envers sa personne. La mairie de Kolwezi a refusé d’accéder à la demande de manifestation introduite par la plateforme LAMUKA. Il y a quelques jours au paravent, le député Donat Tshimboj est apparu dans une vidéo déclarant l’ancien gouverneur du Katanga persona non grata au Lualaba, au motif que ce dernier a été critique envers le gouverneur Richard Muyej lors d’un entretien avec la presse à son retour d’exile.

Junior Ngandu | Politico.cd◼