Interpellé samedi 15 juin 2019 à l’ANR (Agence Nationale de Renseignement), le président de l’Union des Jeunes Katangais (UJK) Paul Mwenz Kabwit a été transféré à Kinshasa ce dimanche 16 juin 2019. D’après une source bien renseignée, il serait assimilé au groupe insurrectionnel Bakata Katanga qui a mené une supposée attaque au quartier Kamasaka situé dans la périphérie de la ville de Lubumbashi.

Détenu dans les geôles de l’ANR le samedi alors qu’il s’y était rendu de bonne foi pour signer un protocole d’accord, la séance s’est transformée en audition, a-t-on appris de l’un de ses proches. Gardé au secret sans assistance de son conseil, Paul Mwenz a été transféré dans la matinée de ce dimanche dans la capitale de la RDC.

« A la suite de sa rencontre avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga Jacques Kyabula, le président de l’UJK avait reçu la mission de sensibiliser la jeunesse à la paix et au calme. Mais nous ne comprenons pas qu’il soit encore interpellé .» s’est indigné un membre de son organisation joint par politico.cd

La rédaction de politico.cd a tenté de joindre l’intéressé a plusieurs reprises le samedi jour de son interpellation, mais c’était sans succès. Son téléphone sonnait à vide. Seulement de l’avis d’un observateur, le président de l’UJK serait assimilé à un mouvement indépendantiste favorable à la sécession du Katanga.

POLITICO.CD

1 comment

  1. le malheur de ce pays ,c’est d’avoir kinshasa comme capitale et avec elle touts ces aventuriers deguises en politichiens ……..liberez sans condition bande des criminels

Comments are closed.