Bien qu’annoncée vers 13h30 à Goma, la population est arrivée très tôt à l’aéroport, alors que d’autres attendaient au point de chute annoncée, le Stade afya. Quelques minutes après, le tweet de Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi annonçant la non venue du coordonnateur de Lamuka est tombé comme une véritable douche froide pour ces milliers de militants.

Malgré cet avortement, certains approchés par Politico.cd restent déterminés à accueillir Moïse Katumbi. “Nous sommes très déterminé à l’accueillir et nous le resterons pour les deux ou trois jours qu’il pourra encore annoncé” a déclaré un des militants.

Jusque-là, les cadres de Lamuka en province n’ont rien annoncé. En attendant, des centaines des personnes à l’aéroport ont du mal à croire en la nouvelle. Des tambours battent jusque maintenant, les drapeaux sont indéfectibles brandis…on dirait que la population n’est pas prête à quitter l’aéroport avant de voir Moïse Katumbi.

Merveilles KIRO