“Moïse Katumbi fait une mauvaise lecture de la situation actuelle de la RDC car il en est déconnecté”, Jeanine Mabunda

La présidente de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo était l’invité du journal Afrique de la Radio France Internationale, RFI, en vue de commenter l’actualité politique de ce pays d’Afrique Sub-Saharienne.

Revenant sur la récente sortie médiatique de l’opposant Moïse Katumbi, qui a placé son combat sur la défense de la constitution contre toute modification en faveur de l’ancien président Joseph Kabila, Jeanine Mabunda parle d’une spéculation du président de la plateforme politique Ensemble pour le changement.

“Je pense que les propos de monsieur Katumbi l’engagent. Il fait des spéculations. Mais moi, à mon avis, il est encore assez déconnecté de la réalité. Ça fait plusieurs années qu’il est en dehors du Congo. Il est prématuré à mon avis qu’il juge à distance” a répondu la présidente de la chambre basse du parlement congolais à la question de la journaliste Florence Morice.

Quant à la prochaine lutte que devra mener l’opposition Congolaise sur tous les plans, Jeanine Mabunda, qui qualifie cette franche de la classe politique congolaise de multivisages, il est nécessaire de tenir compte de cet aspect pour fédérer l’action de l’opposition.

Ce que nous voulons, c’est une opposition constructive, c’est une opposition démocratique, que toutes les sensibilités de la majorité comme de l’opposition puissent s’exprimer, mais avec un certain sens de responsabilité” a suggérer Mabunda.

Les Congolais sont fatigués de la politique politicienne. Je ne peux pas non plus juger et faire de commentaires sur une opposition qui a plusieurs visages aujourd’hui. On a entendu la voix de Moïse Katumbi, c’est bien. Mais il appartiendra à l’opposition -sensibilité Fayulu, sensibilité Ève Bazaiba, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi- de nous dire quel sera le porte-voix de cette opposition” a conclu Jeanine Mabunda.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.