Le directeur général de Barrick Gold Corp., Mark Bristow, a déclaré que les géants miniers établis en RDC avaient déjà entamé des rencontres avec le nouveau gouvernement en République démocratique du Congo, après l’assermentation du président Felix Tshisekedi le mois dernier.

Mark Bristow indique avoir rencontré Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi et ses conseillers le 29 janvier et a discuté des nouvelles règles minières du pays introduites par le prédécesseur de l’actuel président et auquel les principaux investisseurs du secteur minier s’opposaient vivement rapporte l’agence Bloomberg, spécialiste du secteur économique.

Ils ont abordé “le débat en cours sur le règlement minier et fiscal approprié pour le pays dans son ensemble et les différentes régions”, a déclaré Bristow lors d’une conférence de presse animé en Afrique du Sud à l’occasion de la conférence Indaba Mining.

“Nous trouverons une solution. Je ne doute pas” a conclu le directeur général de Barrick Gold, principal actionnaire de la mine d’or de Kibali, dont seulement 10% sont détenus par la société minière de Kilomoto, représentant la partie Congolaise.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)