Un groupe d’étudiants sillonnent les rues du centre-ville de Lubumbashi depuis tôt ce matin, rapportent des sources concordantes. Selon le journaliste Didier Mukaleng, ces étudiants ont parcouru des principales places de la villes, chantant, et parfois menaçant.

C’est un groupe d’étudiants qui se dirige un peu partout. Ils ont été à la place de Gare, dans le centre-ville et même au gouvernorat où ils ont été reçus par le gouverneur Célestin Panda”, explique-t-il joint au téléphone par POLITICO.CD.

Le gouverneur Pande les a en effet reçu pour leur annoncer la décision du président Félix Tshisekedi, qui a décidé la suspension de la mesure portant réajustement des frais académiques pris par le ministre de l’ESU, qui doit être entendu sur ce fait afin d’établir les responsabilités.

Toujours selon M. Mukaleng qui est basé sur place, ce groupe d’étudiant de l’Université de Lubumbashi (UNILU) s’es rendu dans d’autres établissements universitaires, libérant également d’autres étudiants qui suivaient leurs cours.  “Tout ce passe pour l’instant dans le calme, même s’il y a de la tension dans l’air. On ignore s’ils [les étudiants] sont au courant des mesures prises. On le saura très bientôt“, ajoute notre confère.

Quatre personnes ont été tuées dont trois étudiants et un policier dans les heurts entre des policiers et des étudiants qui manifestaient contre la coupure d’eau et de l’électricité sur le site de l’Université de Lubumbashi, mais aussi le réajustement des frais académiques.