RDC: L’UDPS dénonce l’UA et menace de descendre dans la rue “si sa victoire lui est arrachée”

L’Union Africaine a demandé aux autorités Congolaises de suspendre la proclamation des résultats définitifs des élections présidentielles tenues le 30 décembre dernier et dont est sorti vainqueur Félix Tshisekedi, selon les résultats provisoires annoncés par la commission électorale nationale indépendante, CENI.

Contestés tant par la coalition Lamuka (une branche de l’opposition portant la candidature de Martin Fayulu) que par diverses missions d’observation, notamment celle déployée par la conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO, l’annonce de résultats définitifs devrait en principe intervenir vendredi dernier ou ce samedi, en vue de permettre au nouveau président élu de prêter serment le 22 janvier prochain si le verdict de la cour constitutionnelle tournait en sa faveur.

Intervenant sur les antennes de la télévision Française TV5 Monde (coupée en RDC avec ses pairs du groupe France Médias Monde), Augustin Kabuya, secrétaire général adjoint chargé de communication et mobilisation au sein de l’union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, condamne ce qu’il qualifie d’instrumentalisation de l’Union Africaine par les opposants du groupe Lamuka.

Ce cadre du plus vieil parti politique de l’opposition indique que cette plate-forme politique est prête à appeler aux manifestations de rues si sa victoire tente de lui être arrachée.

“Pendant plus de 36 nous n’avons pas fait usage des armes pour prendre le pouvoir. Si notre victoire acquise par la même méthode tente de nous être arrachée, nous allons recourir à la même méthode en mobilisant le peuple dans la rue afin de nous faire respecter” averti-t-il.

La délégation de l’Union Africaine conduite par Paul Kagame et Moussa Faki, respectivement président et président de la commission de cette organisation sous-régionale est attendue lundi prochain à Kinshasa.

Opposé à la position de cette organisation dont la RDC est membre et qui a longtemps condamné l’ingérence de l’occident dans les affaires internes de pays Africains, Kinshasa se dit prêt à accueillir la délégation, insistant sur le fait que la justice congolaise ne doit pas être orienté par qui que ce soit dans la prise de ses décisions.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.