Alors que Félix Tshisekedi est déclaré provisoirement victorieux de la Présidentielle du 30 décembre, des partisans du président congolais estiment, depuis plusieurs mois, que ce dernier était le “père de la démocratie” en RDC.

“Le père de la démocratie congolaise est à mes yeux Patrice Lumumba, à qui hélas l’occasion n’a pas été donnée de la mettre en oeuvre“, a contredit le Chef de l’Etat sortant dans une interview publiée ce dimanche au magazine Jeune Afrique.

“Depuis 2001, je me suis donné pour objectif de rétablir cette démocratie via des élections. Cela a été un chemin difficile, complexe, semé d’embûches. J’ai la modestie de croire que nous avons contribué à restaurer la démocratie, mais je n’en suis pas le géniteur“, estime le président sortant.

Jeudi, à l’annonce de ces résultats, c’est Félix Tshisekedi qui a lui-même rendu hommage au président congolais. “Je rends hommage au président Joseph Kabila. Aujourd’hui, nous ne devons plus le considérer comme un adversaire mais plutôt comme un partenaire de l’alternance démocratique dans notre pays“, a déclaré M. Tshisekedi devant une foule de ses partisans réunis au siège de son parti, l’UDPS.

Dans un communiqué publié jeudi soir, les Etats-Unis ont également tenu à rendre hommage au président congolais sortant. “Les États-Unis soulignent également l’importance de la décision du président Joseph Kabila de respecter les limites de son mandat prescrites par la Constitution et de transférer les pouvoirs à un successeur”, affirme ce communiqué.