Trois sacs contenant des centaines de bulletins cochés Félix Tshisekedi ont été découverts mardi au bord d’une rivière à Kidodobo sur la route qui mène vers Walungu, dans le Sud-Kivu. La zone est un bastion de l’opposant Vital Kamerhe, qui soutient la candidature de Félix Tshisekedi.  Selon des informations concordantes, ces colis ont été immédiatement acheminés au bureau fédéral de l’UNC à Bukavu.

Sur internet, des suspicions de fraude ont fusé à l’endroit de la CENI. Si des partisans de Félix Tshisekedi estiment que ces bulletins ont été jetés pour réduire le suffrage de leur leader, ceux de LAMUKA, soutenant Martin Fayulu, croient par contre que ces bulletins étaient destinés à bourrer les urnes en faveurs de Félix Tshisekedi.

 

« Il y a des plis qui ont été ramassés au collège d’Alfadjri, à Bukavu. Il y a des plis qui ont été ramassés à Kidodobo, à Walungu, jetés dans le caniveau. Donc nous dénonçons ces actes et nous espérons que la Céni comme structure n’est pas impliquée”, s’inquiète de son côté Amato Bayubasirhe Mirindi, secrétaire interfédéral de l’UNC Sud-Kivu et candidat député, cité par RFI.

Même inquiétude du côté de la CENI, qui affirme ne pas savoir d’où viennent ces colis.  cela ne concerne qu’un lot de bulletins. “Je suis inquiet parce que si un colis est tombé du camion, ce n’est pas le colis d’un parti politique, c’est le colis de la Commission électorale,” explique Gaudens Maheshe, le secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).