Dans la ville de Matadi, chef lieu de la province du Kongo des électeurs fatigué de participer à des difficultés d’ordres techniques sont rentré dans leur maison sans pourtant voté les candidats de leur choix. Difficultés de trouver leurs noms, lenteurs dans le chef des agents de la CENI ou encore des machines en panne sont parmi les raisons qui leur ont poussé à ne pas poursuivre le processus de vote.

Ce depuis 6h30′ du matin de ce dimanche 30/12/2018 qu’on a observé une présence massive dans les centres de vote des plusieurs centaines des électeurs de la ville portuaire de Matadi.

D’après nos sources sur place, tout se déroule dans le calme sauf quelques difficultés liées à des problèmes d’ordre technique, administrative et logistique dont sont victimes ces électeurs, soucieux d’élire par ces opérations électorales leurs nouveaux dirigeants.

Dans certains centres comme l’institut Londe, institut technique commerciale et institut Mabeki par exemple, un grand nombre d’électeurs ont du mal à retrouver leurs noms sur les listes des électeurs affichées devant les bureaux de vote.

D’autres encore n’arrivent pas à retrouver les centres ou ils doivent voter. Outre cette difficulté administrative on signale également la présence de quelques machines en panne tel qu’aux centres de l’institut technique et professionnelle de Mvuzi et à Matadi centre.

Des longues fils d’attente causé par manque de rapidité dans le chef de certains agents de la CENI commis à ces opérations ont découragé quelques personnes qui pratiquement sont rentrées dans leur domicile sans vote.

Gabriel LELO