Photo @PierreBoisselet/ JA

Les coalitions de l’opposition Camp du changement et Lamuka n’ont pas encore apposé leurs signatures au bat de l’acte d’engagement proposé par la médiation de la SADC qui séjourne à Kinshasa depuis jeudi 27 décembre. En cause, cet acte d’engagement ne prends en compte certaines questions indispensables à la bonne tenue des élections selon l’opposition.

Nous avons formulé des amendements en rapport avec le processus électoral parce que l’opposition voudrait qu’à l’issue des scrutins de demain, que la vérité des urnes puisse triompher. Ces amendements sont clairs, ils sont en train d’être étudiés et nous revenons ici signer à 19 heures“, a déclaré le directeur de campagne de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe.

Poussé d’aller un peu au fond de ces amendements par les questions des journalistes, Vital Kamerhe a évoqué le report des élections à Béni, Butembo et Yumbi, ainsi que l’accréditation des témoins.

Nous voulons que tous les bureaux soient ouverts, tous les bureaux aient les matériels de vote que tous les témoins soient dans des bureaux de vote, que les PV soient signés et que le comptage manuel prime sur ce qui nous sera communiqué dans les centres de traitement“, a-t-il précisé.

Vital Kamerhe a en outre spécifié que ces amendements sont adressés à la SADC et non à la CENI. Sa coalition CACH n’entend pas faire de concession sur le droit des congolais, notamment le droit de vote à Béni, Butembo et Yumbi.