L’opposition congolaise dans sa diversité CACH et Lamuka n’a pas encore signé l’acte d’engagement pour un comportement pacifique le dimanche 30 décembre lors de la tenue des élections. Cependant à cette même cérémonie de signature de cet acte ce 29 décembre, la CENI et le FCC ont signé le document sur lequel les candidats président Félix Tshisekedi et Martin Fayulu ont proposé des amendements.

La CENI a pris son document elle a signé, le FCC a pris le document de la CENI et a signé. Ils sont partis sans rien dire. Donc, vous voyez la collusion qui a entre CENI et FCC ! Nous avons dit à la délégation de la SADC que nous vous respectons, vous avez laissé vos engagements ailleurs pour venir nous aider. CACH et Lamuka nous sommes près à signer le document mais avec des amendements“, a expliqué le candidat président de Lamuka Martin Fayulu.

Ce soir, si la SADC adhère à tous ou quelques amendements des opposants, elle risque de faire signer deux documents distincts dont celui non amendé signé par la CENI et le FCC et l’autre amendé qui sera probablement signé par Lamuka et CACH dans quelques heures. Une chose que Martin Fayulu n’est pas prêts à accepté.

Nous devons signer un seul document, reprenant les engagements des candidats président de la République et les engagements de la CENI. La CENI ne peut pas se dérober. J’ai dit à la SADC que la CENI dans cette situation c’est le plus grand joueur. C’est la partie prenante qui a 80% de responsabilité. Nous, nous allons aux élections mais c’est la CENI qui fait tout“, a-t-il renchérit.

Pour Martin Fayulu Madidi et Lamuka, la CENI doit signer l’acte d’engagement pour le déroulement pacifique des élections en tant que acteur. Mais sur le document non encore amendé, Corneille Nangaa a signé en tant que témoin. Autre chose qui parait louche pour l’opposition, le candidat du FCC Ramazany Shadari a signé ce code de bonne conduite sans faire d’amendement.