Émouvante présentation de Félix Tshisekedi au berceau de Vital Kamerhe à Walungu

Il est né à Bukavu le 4 mars 1959, mais la localité de Walungu est son berceau, son Bethlehem à lui. En caravane électorale dans le Sud-Kivu, Vital Kamerhe a tenu à présenter son candidat Président de la République aux tiens. A 57 Km de Bukavu, cette localité oubliée de la République est restée fidèle à son homme. L’ancien président de l’Assemblée nationale, visiblement ému, a tenu fort la main de Félix Tshisekedi, le présenter laconiquement comme “la solution pour l’avenir du pays”.

A ses côtés, le leader de l’UDPS n’a pas manqué de rassurer les paysans, les appelant à voter massivement le 23 décembre prochain, avant de quitter, tard en début de soirée, cette contrée, mettant terme à leur tournée dans le Sud-Kivu.

Bien avant cela, une autre visite émouvante a lieu de l’autre côté de la carte. Le duo Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe a bravé les eaux du Lac Kivu pour atteindre l’île d’Idjwi, l’un des rares coins du Kivu que même les groupes rebelles n’atteignent pas à cause de sa situation géographique. Le déplacement sur cette île est avant tout symbolique pour ce couple qui veut succéder au régime Kabila en RDC.

En effet, le 15 novembre 2017, alors que l’opposition et les mouvements citoyens organisent des manifestations à travers la RDC pour s’opposer au deuxième report des élections, l’image de la jeune Binja Yalala menottée par la police congolaise, révèle au monde une île hostile au système en place.

Le candidat président de CACH, Félix Tshisekedi ne manquera pas de rappeler à ses compatriotes congolais de ce coin, “l’intolérance politique, la brutalité, la répression policière, la pérennisation du régime Kabila par défi” que vit le peuple congolais jusqu’ici. https://twitter.com/politicocd/status/931497349314203648

Dans cette campagne, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se distinguent par un marketing politique relationnel, qui les amènes à éviter de se limiter que dans des grandes agglomérations, afin d’atteindre les couches d’électeurs éloignées. Se dirigeant à Uvira vendredi 07 décembre, Félix Tshisekedi et son équipe de campagne ont improvisé des meetings sur leur parcours à Musho, Kamanyola, Luvungi, Luberizi, Sange, Kiliba. Chose que même son défunt père Étienne Tshisekedi n’a pas accompli.

Goma, Bukavu, partout où passe le Camp du changement, c’est de l’effervescence. Ils sont tous noyés dans une masse populaire. À ses potentiels électeurs, le président de l’UDPS livre un message précis : “Votez le numéro 20 avec la machine à voter”. A ce point, son discours ne souffre d’aucune ambiguïté et l’orientation de l’électorat est clair, contrairement à ses pairs de la coalition Lamuka.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.