Mokonda Bonza : « ces élections peuvent accélérer l’effondrement de la République et la partition du pays »

« Il y a des signes évidents que le régime pousse à l’accomplissement de la funeste mission prédatrice et destructrice conçue pour parachever la déliquescence de l’Etat, l’effondrement de la République et sa partition », affirme le Sénateur, ancien directeur de cabinet de Mobutu.

« Il est temps pour chaque vrai patriote d’ouvrir l’œil et le bon ! », lance-t-il.

Pour ce sénateur, au minimum ces élections vont permettre au régime d’acquérir une légitimité qui lui permettra de poursuivre son œuvre de destruction de l’Etat congolais. Au maximum, elles permettront d’installer un chaos dont le pays ne saura pas sortir, dit-il.

Florentin Mokonda pense qu’il faut une conjugaison d’efforts de l’intérieur du pays et de l’extérieur pour briser la fausse image de nationaliste que se donne le pouvoir FCC. C’est un régime prédateur, oppresseur et destructeur de la Nation qui se cache derrière un discours lumumbiste.

« Ils exploitent la passivité de notre peuple et embobinent la communauté internationale en prétextant d’organiser une élection qui n’est véritablement qu’une parodie », tance Mokonda Bonza.

Il faut que les Congolais comprennent cela et agissent en conséquence et de manière claire, suggère Florentin Mokonda.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.