« Il y a des signes évidents que le régime pousse à l’accomplissement de la funeste mission prédatrice et destructrice conçue pour parachever la déliquescence de l’Etat, l’effondrement de la République et sa partition », affirme le Sénateur, ancien directeur de cabinet de Mobutu.

« Il est temps pour chaque vrai patriote d’ouvrir l’œil et le bon ! », lance-t-il.

Pour ce sénateur, au minimum ces élections vont permettre au régime d’acquérir une légitimité qui lui permettra de poursuivre son œuvre de destruction de l’Etat congolais. Au maximum, elles permettront d’installer un chaos dont le pays ne saura pas sortir, dit-il.

Florentin Mokonda pense qu’il faut une conjugaison d’efforts de l’intérieur du pays et de l’extérieur pour briser la fausse image de nationaliste que se donne le pouvoir FCC. C’est un régime prédateur, oppresseur et destructeur de la Nation qui se cache derrière un discours lumumbiste.

« Ils exploitent la passivité de notre peuple et embobinent la communauté internationale en prétextant d’organiser une élection qui n’est véritablement qu’une parodie », tance Mokonda Bonza.

Il faut que les Congolais comprennent cela et agissent en conséquence et de manière claire, suggère Florentin Mokonda.

Kerima