Bemba célèbre les 20 ans du MLC et appelle à défendre la liberté!

Dans communiqué publié ce dimanche, l’ancien vice-président rappelle avoir créé cette structure initialement militaire, qui se muera plus tard en une formation politique,  en réaction “à la déliquescence de notre pays suite à la confiscation du destin de notre pays par les pseudo-libérateurs de l’AFDL de triste souvenir.

Pour Jean-Pierre Bemba, vingt-ans après, cette situation se répète à la tête de l’Etat. Chers camarades, vingt ans après, le MLC se dresse à nouveau contre la dérive autocratique du régime en place qui ambitionne de confisquer le pouvoir politique pour l’intérêt privatif d’une seule personne et de sa coterie”, dit-il dans ce communiqué consulté par POLITICO.CD.

Comme il y a vingt ans, le MLC désormais dans une opposition unie devra s’approprier les prières de l’ensemble de notre nation pour défendre nos droits et libertés fondamentaux afin de faire obstacle aux prétentions démesurées d’un régime illégitime“, fait savoir le leader du MLC.

L’ancien vice-président, libéré en juin dernier après plus de 10 ans de détention à la Haye par la Cour Pénale Internationale (CPI), a vu sa candidature être écartée de la prochaine Présidentielle. Intervenant durant le meeting de l’opposition hier à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba a appelé une fois de plus à l’unité de l’opposition, se disant prêt à soutenir un candidat commun à la prochaine présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…