Emmanuel Ramazani Shadary saluant la foule qui l'accompagne à la CENI. Photo: PPRD

Tout doit s’arrêter pour accueillir Emmanuel Ramazani Shadary. C’est la nouvelle réalité dans les provinces congolaises. Après la sortie polémique du gouverneur du Nord-Kivu (Est), qui a annoncé que toutes les institutions de sa province se mettront au service du candidat désigné du pouvoir à la prochaine Présidentielle, c’est au tour d’un autre gouverneur de se faire remarquer.

A la Tshopo, un peu plus au nord du Kivu, le vice-gouverneur Gaspard Bosenge Akoko a, au nom du gouverneur Constant Lomata, adressé une lettre aux responsables et ministres de sa province, leur demandant de se préparer à accueillir M. Ramazani Shadary.

Faisant suite à l’arrivée probable ce samedi 15 septembre de l’année en cours de l’Honorable Emmanuel Razani Shadary, Candidat Président de la République du Front Commun pour le Changement, FCC en sigle, et Dauphin de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chet de l’Etat Joseph Kabila Kabange, aux élections prévues le 23 décembre 2018, j’ai l’honneur de vous demander, chacun en ce qui le concerne, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour accueil“, dit-il dans cette lettre datée du 4 septembre.

A cet effet, je demande également à tous ceux qui me lisent en ampliation de prendre toutes les initiatives idoines pour assurer à l’hôte de la Province un accueil chaleureux et digne de son rang“, ajoute le vice-gouverneur qui affirme signé au nom du gouverneur en mission.

Le candidat du pouvoir n’est pas encore arrivé à Kisangani, l’accueil attendra donc. Mais déjà, la détermination du pouvoir à faire élire son candidat est dénoncée.

3 comments

Comments are closed.