Katumbi revient au pays le 3 août!

Dans une lettre adressée à la l’Autorité de l’aviation civile congolaise, le leader de la coalition ENSEMBLE demande l’autorisation de survol et d’atterrissage à l’aéroport de Luano à Lubumbashi (Haut-Katanga), dans le sud-est de la République démocratique du Congo, pour  le vendredi 3 août.

“Je vous demande de bien vouloir autoriser le survol de l’espace aérien congolais et l’atterrissage ce vendredi 3 août 2018 à l’aéroport de la LUANO à Lubumbashi de l’avion Golfstream IID immatriculé ZS-JDL en provenance de JOHANNESBURG-Afrique du Sud“, dit-il dans cette lettre consultée par POLITICO.CD. 

Moïse Katumbi, qui se trouve actuellement en Afrique du sud, avait annoncé la semaine dernière qu’il rentrera au pays pour y déposer sa candidature à la Présidentielle du 23 décembre.

Devant la presse à Bruxelles, Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet de Moïse Katumbi et l’avocat Éric Dupond-Moretti, qui représente l’ancien gouverneur du Katanga, ont annoncé que le président de la coalition ENSEMBLE allait regagner le pays “avant le 8 août”, malgré les menaces d’arrestation des autorités congolaises.

Dans les tous prochains jours, Moïse Katumbi va rentrer en RDC pour le dépôt de sa candidature. Le dépôt de candidatures s’ouvre aujourd’hui jusqu’au 8 août selon le calendrier de la CENi“, a annoncé M. Kamitatu.

Aujourd’hui, rien n’empêche le dépôt de la candidature de Moïse Katumbi. Je vous assure que Katumbi déposera sa candidature (…) dans le délai fixé par la commission électorale nationale indépendante“, ajoute-t-il.

L’avocat de Katumbi, Éric Dupond-Moretti, a de son côté démonté les accusations de Kinshasa contre son client, mettant en garde contre toute arrestation à son retour au pays.””Si Moïse Katumbi est arrêté lors de son retour en RDC, il s’agirait là d’une arrestation arbitraire“, dit-il.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.