La justice américaine enquête sur Glencore pour des faits de corruption notamment en RDC

Glencore a reçu une injonction de la justice américaine, sommant le géant des matières premières à remettre des documents relatifs à ses activités en Afrique et en Amérique du Sud. Le groupe suisse se trouve déjà dans le viseur du régulateur britannique et du Ministère public de la Confédération.

Glencore s’est vu signifier par le Département américain de la Justice (DoJ) l’obligation de produire des documents prouvant le respect par la société de Baar des lois anticorruption et contre le blanchiment d’argent, a précisé la multinationale dans un bref communiqué. La demande vise les activités de Glencore au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Venezuela entre 2007 et aujourd’hui.

Un lien avec Dan Gertler

En mai, l’agence Bloomberg avait rapporté que l’autorité anticorruption britannique (Serious Fraud Office, SFO) était sur le point d’ouvrir une enquête officielle sur les activités de Glencore en RDC. L’enquête porterait en particulier sur les relations du groupe zougois avec l’homme d’affaires israélien Dan Gertler et ses contacts avec les dirigeants du pays.

M. Gertler est étroitement lié au président congolais Joseph Kabila. Il a été mis en cause dans des enquêtes pour corruption par les autorités américaines et britanniques. Les Etats-Unis lui ont infligé une sanction en décembre dernier.

Fin 2017, l’ONG Public Eye a déposé une dénonciation pénale auprès du Ministère public de la Confédération (MPC) concernant les activités de Glencore en RDC. La procédure doit déterminer si le groupe a failli à prévenir des comportements illicites.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…