Nouveau revers pour Glencore en RDC

La Cour suprême de la RDC avait suspendu la procédure devant le tribunal de commerce de la ville de Kolwezi, dans le sud-est du pays, au début du mois dernier, après que KCC eut contesté la compétence du tribunal inférieur.

La compétence du tribunal de commerce est confirmée“, a déclaré à Reuters Roger Masamba, avocat représentant la Gécamines dans cette affaire. Il affirme par ailleurs que la prochaine date d’audience à Kolwezi n’avait pas encore été fixée.

La Gecamines cherche à dissoudre Kamoto Copper Company (KCC), blâmant le propriétaire majoritaire Glencore pour de dettes élevées qui ont pesé sur la joint-venture avec le minier d’Etat depuis plus de 10 ans.

Les actions de Glencore ont chuté de 4,4% le mois dernier, ce qui équivaut à une perte de valeur implicite de 3,6 milliards de dollars par rapport à la capitalisation boursière du groupe de 77 milliards de dollars le 17 mai, renseigne JP Morgan Cazenove. La chute a suivi la publication d’un rapport de Bloomberg le 18 mai affirmant que les  le UK Serious Fraud Office (SFO) est à un stade préliminaire d’enquête sur les liens de Glencore en République démocratique du Congo avec l’homme d’affaires israélien Dan Gertler.

Gertler et Glencore sont actuellement en conflit juridique avec deux des filiales de Glencore en RDC – Mutanda Mining et Kamoto Copper – et Gertler réclame à Glencore un montant total de 2,9 milliards de dollars qui conteste les prétentions de Gertlter et s’y oppose.

Par ailleurs, le géant suisse Glencore est au coeur d’un bras de fer avec le gouvernement congolais où il a pris la tête d’un groupe des miniers qui s’opposent à l’application d’un nouveau code minier pourtant promulgué par le président Joseph Kabila depuis mars dernier.

En novembre dernier, trois dirigeants de Glencore ont démissionné de leurs fonctions de directeurs de l’unité de cuivre et de cobalt, Katanga Mining Ltd., suite à un examen interne qui a révélé des «faiblesses importantes» dans les contrôles financiers de l’opération.

En décembre, une ONG suisse spécialisée dans la responsabilité sociale des entreprises a déposé une dénonciation pénale auprès du ministère public de la Confédération helvétique, lui demandant d’ouvrir une procédure contre l’entreprise pour ses activités en République démocratique du Congo (RDC).  Public Eye accuse Glencore d’avoir obtenu des concessions minières à vil prix grâce à l’intervention d’un sulfureux homme d’affaires israélien auprès du pouvoir congolais.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.