Après deux mois de bras de fer avec les autorités de Kinshasa, les funérailles de Rossy Mukendi ont finalement lieu. Peu vers 10h, la dépouille a quitté l’hôpital général de référence de Kinshasa ( Ex-Maman Yemo) pour être exposée dans la salle ASSANEF, un espace catholique, situé non loin de l’Eglise notre Dame du Congo, dans le centre-ville de Kinshasa.

Le peuple gagne toujours“, scandaient des dizaines de militants des mouvements citoyens et personnalités politiques qui accompagnaient le cortège funéraire sur un trajet de plus de 3 kilomètres séparant l’Hôpital au lieu du deuil.

Agé de 35 ans, Rossy Mukendi Tshimanga a été tué durant des manifestations réclament le départ du président Joseph Kabila. Les autorités congolaises ont longtemps interdit son inhumation, obligeant des nombreuses personnalités, ainsi que l’Eglise catholique à réclamer la “libération” de sa dépouille.

 

Le chef de l’église catholique en RDC, le Cardinal Monsengwo va officier une messe samedi en la mémoire de M. Mukendi, alors l’inhumation est prévue le même samedi, dans l’Est de Kinshasa. Plusieurs personnalités de l’opposition sont également attendues à ces funérailles.