Sindika Dokolo: “il y a beaucoup de pressions sur Félix Tshisekedi pour qu’il accepte la Primature”
Dans une interview lundi soir, l’activiste congolais affirme qu’aller aux nouvelles négociations avec le président Joseph Kabila ne sera acceptable. “Je m’imagine qu’ils nous feront le coup de dire cette fois ci on va appliquer les termes de l’accord” a dit Sindika Dokolo.

Il y a déjà beaucoup de pressions sur Félix Tshisekedi pour accepter un tel rôle. Je salue son courage, son engagement. Je pense qu’il est le digne héritier politique de son père“, a poursuivi Sindika Dokolo.

La position de Félix Tshisekedi notamment sur le respect de la constitution, à la légitimité politique à rétablir en RDC et son refus de servir de béquilles à Joseph Kabila pour légitimiser une énième transition fait de lui un digne héritier pas seulement biologique mais également politique de son père” renchérit M. Dokolo.

Appelant Félix Tshisekedi et d’autres leaders de l’opposition dont Vital Kamerhe à prendre conscience de ne pas servir de tremplin pour un glissement supplémentaire à Joseph Kabila, le gendre de l’ancien président Angolais José Édouardo Dos Santos fustige le fait que cette acceptation de sollicitations de la majorité présidentielle par les opposants serait un malheur pour le peuple Congolais.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.