Henri Mova Sakanyi a, à cet effet, présenté à ses hôtes un certain nombre de propositions concrètes visant à résorber cette problématique, notamment l’instauration d’une meilleure signalisation pour la régulation de vitesses, l’installation des parkings payants afin de restreindre l’accès au centre ville pris au piège des embouteillages, la construction des périphériques à grande vitesse autour de la ville à travers les artères principales.

Il a encouragé les automobilistes à faire le contrôle technique pour s’assurer de l’état de leurs véhicules et prévenir les pannes inattendues, ainsi qu’à l’utilisation de vélo pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le chef de la territoriale a, en outre, invité l’Etat congolais à étendre le centre administratif vers d’autres communes pour éviter les mouvements à sens unique et la concentration de la masse laborieuse au centre ville.

Il a été décidé, au cours de cette réunion, de la mise en place d’une commission chargée d’étudier en profondeur la problématique des embouteillages à Kinshasa. Cette commission tripartite composée des représentants de la PCR, de la corporation syndicale des chauffeurs et des experts du ministère de l’Intérieur et sécurité va proposer des solutions à court, moyen et long terme pour mettre définitivement fin aux embouteillages.

Avec ACP.