Une “ultime” motion contre Tshibala à l’Assemblée nationale?

Les jours du Premier ministre congolais Bruno Tshibala à la tête du gouvernement seraient comptés. A en croire une source haut placée à l’Assemblée nationale, une motion de censure va bientôt intervenir, demandant la destitution de l’ancien Secrétaire général adjoint d’Etienne Tshisekedi.

Il est certain que la motion intervient bientôt“, affirme la source sous le sceau de l’anonymat à POLITICO.CD. “Il est également sûr qu’elle lui sera fatale. C’est une ultime motion qui va dans le sens de le faire partir. D’ailleurs en ce moment, il se passe beaucoup de choses à ce sujet au sein de la majorité“, explique ce député à POLITICO.CD.

Nommé par le président Kabila en avril 2017 dans le cadre de l’accord de la Saint-Sylvestre,  le Premier ministre Bruno Tshibala est depuis plusieurs semaines sur la sellette. Dans son propre camp, celui de la dissidence du Rassemblement formée avec Joseph Olenghankoy, on réclame ouvertement sa démission.

Le mois dernier, le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) a décidé de trancher en défaveur du Premier ministre en accordant la légalité de l’UDPS à son rival par Félix Tshisekedi, alors que Bruno Tshibala et son groupe ont toujours prétendu détenir légalement ce parti historique de l’opposition après la mort de son leader Félix Tshisekedi.

En février, une bagarre a éclaté à la Primature entre des proches familles de Bruno Tshibala, poussant jusqu’à son Directeur de cabinet à la démission, après une breve détention. Ces incidents ont poussé beaucoup, y compris dans le camp du président Kabila, à demander son départ.

L’année dernière, le député de la majorité Henri-Thomas Lokondo avait même initié une motion contre le Premier ministre, coupable de ne pas avoir respecté la loi en matière de présentation du budget national à l’Assemblée nationale.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.