C‘est depuis jeudi matin que l’exécutif congolais a été convoqué à la ferme privée du président Joseph Kabila à Kingakati, pour un conseil des ministres un peu spécial. Selon des sources concordantes, le Président y reçoit toute l’équipe gouvernementale pour ce qui semble être une “rencontre de mise au point”.

C’est assez spécial que le Président décide d’organiser une telle rencontre dans un domaine pourtant privé. C’est un peu comme s’il nous recevait chez lui à la maison“, commente un ministre sous le sceau de l’anonymat à POLITICO.CD.

Jamais, durant ses 17 ans au pouvoir, le Président Joseph Kabila n’a reçu l’exécutif à Kingakati. Par ailleurs, il est clair que la réception dans ce domaine privé sonne une conférence “d’au revoir”, commente un analyste à POLITICO.CD.  “C’est une rencontre hautement symbolique qui vise à témoigner de la gratitude à cette gouvernementale, mais il semble aussi qu’elle s’inscrive dans le cadre d’une sorte de réunion d’au revoir; sachant que l’on annonce de plus en plus un nouveau gouvernement à venir“, commente-t-il.

Cette réunion tombe au moment où le Premier ministre Bruno Tshibala est de plus en plus poussé vers la sortie. Dans les rues de Kinshasa, on affirme même que ses jours seraient comptés. A en croire une source haut placée à l’Assemblée nationale, une motion de censure va bientôt intervenir, demandant la destitution de l’ancien Secrétaire général adjoint d’Étienne Tshisekedi.

Il est certain que la motion intervient bientôt“, affirme la source sous le sceau de l’anonymat à POLITICO.CD. “Il est également sûr qu’elle lui sera fatale. C’est une ultime motion qui va dans le sens de le faire partir. D’ailleurs en ce moment, il se passe beaucoup de choses à ce sujet au sein de la majorité“, explique ce député à POLITICO.CD.