Les électeurs qui se sont enrôlés plus d’une fois seront poursuivis en justice (Nangaa)

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé ce vendredi à Kinshasa le rapport de l’audit du fichier électoral, confirmant un nombre impressionnant des doublons et mineurs, conformément aux annonces de POLITICO.CD depuis hier.

Prenant la parole devant la presse au siège de la CENI à Kinshasa, Corneille Nangaa a noté qu’au 31 décembre 2018, la CENI a comptabilisé 46.542.289 inscrits dans sa base des données d’électeurs.

Après dispositif technique informatique de traitement et de détection biométrique, dit-il, 5.381.763 ont été radiés. 5.381.763 doublons, 902.290 mineurs. Au final 40.287.387 électeurs ont été validés“, confirme le président de la CENI.

Outre des cadres politiques qui sont cités parmi les responsables de cette situation, le président de la CENI fait également savoir, dans son discours inscrit dans le document de présentation de ce rapport, que les électeurs qui se sont enrôlés plus d’une fois sont identifiés et devraient être poursuivis.

Pour les électeurs qui se sont hasardés à s’enrôler plus d’une fois dans le même centre ou dans plusieurs centres, leurs noms ont été classés sur la liste des doublons radiés ou des mineurs radiés et seront transmis aux Parquets pour poursuites judiciaires subséquentes“, a-t-il affirmé.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.