Les Catholiques appellent à une nouvelle marche pour le dimanche 21 janvier

Le Comité des Laïcs ne lâche pas l’affaire face au régime du président Kabila. Malgré la répression sanglante de la marche du 31 décembre, une nouvelle marche est annoncée pour le dimanche 21 janvier en République démocratique du Congo.

«Comme d’habitude, nous allons marcher pacifiquement avec nos rameaux de paix, nos bibles, nos chapelets et nos crucifix pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens», dit le communiqué consulté par POLITICO.CD. 

Cette nouvelle marche arrive alors que le gouvernement a mis en garde les Catholiques contre toute nouvelle mobilisation jugée insurrectionnelle. Les catholiques promettent de leur côté de maintenir la lutte et de ne pas baisser les bras.

Par ailleurs, une délégation de l’épiscopat du Congo-Kinshasa a été reçue par le président du Congo-Brazzaville Denis Sassou-Nguesso mardi,  par souci d’éviter “le pire” après des violences à Kinshasa qui ont tendu les relations entre les catholiques et le pouvoir, annoncent des sources concordantes.

Les évêques catholique se sont rendus à Brazzaville pour “rencontrer le président Denis Sassou Nguesso”, “chargé du suivi du mécanisme paix et sécurité en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs”, a déclaré à la presse leur porte-parole, l’abbé Donatien Nsholé.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.