Ramazani Shadary échappe à un chantage autour d’une fausse sextape

Ce réseau mafieux a ciblé la personne du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary. En effet, le mardi 26 Décembre 2017, alors que le feuilleton She Okitundu n’avait pas encore fini de faire le buzz sur la toile, un autre officiel congolais se faisait chanter autour d’une sextape imaginaire cette fois.

Le même jour, un membre du cabinet du VPM Ramazani reçoit un coup de file du Canada au numéro 0016134002720. C’est un congolais vivant au Canada qui appelle et dit : « Nous disposons d’une vidéo compromettante de votre chef Ramazan Shadary, d’une durée de trois minutes, filmée dans son bureau. Si nous balançons ça sur les réseaux sociaux, c’est fini pour lui. Alors, j’ai préfère vous alerter ».

A la question de savoir ce qu’il faut pour ne pas diffuser la vidéo et de quelle nature est-elle, l’arnaqueur répond : « Je vous mets en vidéo-conférence avec la personne qui détient la vidéo et qui se trouve à Kinshasa ». Ce qui a été fait et les services de l’Intérieur ont pris soin d’enregistrer la Conversation. Ces enregistrements sonores sont la.

 

L’autre arnaqueur, un certain Patrick non autrement identifie, qui est à Kinshasa (On le suppose), confirme en lingala détenir la vidéo supposée compromettante contre le vice-Premier ministre Shadary et exige 50 000 dollars pour ne pas la diffuser sur la toile. Pour lui tendre le piège, expliquent nos sources à l’intérieur, le collaborateur du VPM qui était avec deux autres témoins pendant la causerie enregistrée lui demande de lui envoyer d’abord un extrait de la vidéo pour se faire une idée.

L’arnaqueur qui se trouverait à Kinshasa propose la discussion du prix initia. Après, il exige 25 000 dollars et enfin il demande entre 5 000 et 3000 dollars pour donner une séquence de la vidéo en promettant une Commission à Son interlocuteur, au cas où tout marchait bien chose que les collaborateurs du VPM ont catégoriquement refusé de faire, affirmant avoir compris qu’il “s’agissait d’un montage grossier et de mauvais goût a des fins d’escroquerie et de manipulation.

“Shadary visé à cause de son activisme”

Pour les services du ministre de l’Intérieur, joints par POLITICO.CD, depuis son avènement, le ministre Shadary a engrangé maintes victoires pour la République, “qui ne peuvent qu’attirer la jalousie de ceux qui croyaient se cacher, mais aujourd’hui démasqués.”

De l’extinction de la milice terroriste Kamwuina Nsapu au Kasaï, que les sponsors voulaient voir renverser le regime de Kabila à Kinshasa, a la fin du Conflit Pygmées-Bantou dans le Tanganyika, en passant par l’exemption des visas pour les détenteurs congolais et sud-afiicains des passeports diplomatiques et l’admission de la RDC au groupe d’action contre le terrorisme et le blanchiment d’argent (GABAC-CEMAC), pour ne citer que cela, il y a lieu de comprendre le sens du complot que tentent d’Ourdir les détracteurs du n°1 de l’intérieur, via les arnaqueurs inexpérimentés.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.