Polémique au sein du pouvoir après des arrestations des hauts fonctionnaires pour corruption

Le directeur général des recettes de Kinshasa (DGRK), Narcisse Lembo et Dido Ilembwe, son adjoint, ainsi que trois de leurs collaborateurs sont mis aux arrêts.Le secrétaire général de l’urbanisme et de l’habitat a été également interpellé par le même service pour spoliation d’immeubles de l’État situés principalement dans la capitale congolaise.

Selon des sources proches du dossier, ces cadres de la DGRK, sont accusés de faux en écriture, de corruption et de détournements de biens publics évalués en millions de dollars.

Le patron de l’agence Congolaise des grands travaux est lui aussi arrêté pour détournement de fonds destinés à la construction de passerelles sur le boulevard Lumumba en plein centre de la capitale.

« Je voudrais préciser ici que le conseiller Luzolo n’a pas le droit d’arrêter les gens, il n’a pas le droit d’avoir des cachots dans son bureau », a vivement répondu le ministre de l’urbanisme et habitat, Joseph Kokoniangi, cité par la radio Top Congo.

Selon cette radio kinoise, le ministre estime qu’il devrait être  informé avant l’arrestation du chef de son administration.

Ces arrestations font suite à la saisine du Procureur général de la république en août dernier par Luzolo Bambi, conseiller du président Kabila en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme, à l’issue d’une enquête dont le contenu est tenu confidentiel.

A Politico.cd, d’autres cadres du pouvoir dénoncent ces arrestations qualifiées de “sélectives”.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.