Rapport de HRW: silence radio à Kinshasa

L’organisation internationale de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch a publié lundi une série de révélations accusant les autorités congolaises d’avoir recruté d’anciens rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) pour réprimer les manifestations au pays.

“Des officiers supérieurs des forces de sécurité congolaises ont recruté clandestinement d’anciens combattants rebelles pour réprimer violemment les manifestations contre lui, a établi Human Rights Watch dans un nouveau rapport.”

Selon cette organisation, les officiers ont fait venir au moins 200 anciens combattants du groupe rebelle M23 de l’Ouganda et du Rwanda voisins et leur ont donné l’ordre de tuer les manifestants si nécessaire et d’éliminer toute menace pour la présidence de Kabila.

A Kinshasa, les langues restent liées après cette publication. Aucun officiel du gouvernement n’a souhaité réagir officiellement au sujet de cette affaire. Des cadres du pouvoir s’offrent néanmoins des rédactions officieuses, notamment sur les réseaux sociaux.

A l’image du Directeur de cabinet adjoint du président Joseph Kabila, Jean-Pierre Kambila qui, comme on pouvait s’y attendre, parle d’un “montage trop gros pour être vrai.

De son côté, le M23 a confirmé les faits, accusant toutefois Kinshasa d’avoir saboté l’accord de paix de Nairobi, tout en affirmant que les éléments recrutés étaient des déserteurs radiés de cet ancien mouvement rebelle.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.