Les députés nationaux ont approuvé, samedi, les conclusions du rapport de la commission Politique, justice et administration (PAJ) sur le projet de loi modifiant et complétant la loi n°06/006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines et locales.

La commission PAJ a retenu l’utilisation de la machine à voter tel que proposé par le gouvernement dans le projet de loi examiné par la plénière. Cependant, lors du débat, les députés nationaux ont appelé la commission à maintenir le vote manuel utilisé lors de deux précédentes élections (2006 et 2011) en RDC, soutenant que la machine à voter poserait le problème de son utilisation dans l’arrière-pays où la plupart des gens n’ont pas la maitrise des outils informatiques et électroniques.

Les députés ont unanimement ont évoqué aussi le problème d’électricité sur toute l’étendue de la République qui pourrait influer négativement sur les scrutins, avant de relever le problème que causerait la contradiction entre les résultats produits par la machine et le contage manuel.

La commission PAJ a été chargée de recevoir les amendements des députés en vue d’enrichir le projet de loi avant son adoption et son vote.

9 comments

  1. Terriblement mal pensé l’idée de cette machine à voter. On se rappelle ce que faisaient les travailleurs du chemin de fer à qui le bula matadi avait remis les brouettes pour acheminer aisément les caillasses sur le tronçon en construction. Le bula matadi (pour dire ses foutus ingénieurs) ne voyaient toujours pas venir les ouvriers aux brouettes. Les pauvres ouvriers indigènes ne connaissaient pas cette technologie et on les a surpris en train de se démener pour charger les brouettes sur leurs dos. C’est cela qui se passera avec ‘le machin’ à voter. Ça sera comme donner donner un smart phone au gorille pour se faire un selfie. C’est simplement ridicule.

  2. Vous vous trouvez que c’est bien que la technologie demeure un smart phone dans Les mains d’un gorille pour notre peuple? N’etes vous pas Des antiprogressistes?
    Pauvres idées.

    1. et toi, le progressiste de la corruption, tu sais comment ça marche, ces machines? tu connais leurs points forts et leurs points faibles??? renseignes-toi, avant de tout mettre ds gueule.

  3. Que tous les députés rejettent la machine à voter. Qu’on ne les convainquent en disant que le serveur sera… Aujourd’hui, aux Etats-Unis (pays développé de sa nature) on n’est pas encore arrivé à clarifier l’intervention Russe sur les élections américaines. Nous sommes encore moins outillés pour dénicher le trucage de cette machine qui, par ailleurs, n’est pas construit chez-nous

  4. chers députes sauver votre peuple qui vous a elevé la ou vous etes.n accepté pas est jamais cette fraude bien organisé

  5. Il a été prouvé que la technologie d’aujourd’hui repose en premier sur l’informatique, mais aussi qu’aucune structure informatique n’est pas violable. cette techno est nouvelle, bien sure, et c’est pour ca qu’elle est plus vulnerable ds notre pays. il suffit qu’un gros bras, avide de pouvoir, se paie un hacker – qui ne sont plus a chercher – et bonjour les elections truquées. donc, Ms les deputés, non a cette “machination”!

  6. MR NANGAA ET SON CHEF NE VOIENT QUE LEUR VENTRE. DES COMMISSIONS EN COMMISSIONS POUR VOLER L’ARGENT DES COTRIBUABLES .BIENTOT SON VILLA S’ACHEVE POUR QU’IL PUISSE FUIR LA CENI. LE CONTRAT DE CE MACHINE = L’ARGENT A RAMMASSER POUR SON VENTRE
    AIMEZ LE CONGO.

Comments are closed.