André Atundu: “le Président va prendre les mesures qui si’mposent si le Rassemblement persiste à bloquer l’accord”

Le Porte-parole de la Majorité présidentielle, André-Alain Atundu Liongo justifie ce blocage par l’éclatement du Rassemblement en trois courants et le manque d’un leadership unique qui prive à sa famille politique d’interlocuteur valable, dans les discussions sur les arrangements particuliers suspendus depuis fin janvier de l’an courant.

C’est l’UDPS et le Rassemblement qui n’ont pas un Président du Conseil des Sages qui bloquent l’accord. La Majorité est prête mais nous n’avons pas de partenaire de discussion. Le Rassemblement se décline actuellement en 3 courants et est incapable de se présenter dans les discussions en un front face à la MP“, explique l’Ambassadeur André Atundu.

Le Porte-parole de la coalition des partis au pouvoir signifie que son camp attend “avec espoir” que le Rassemblement résolve ses problèmes internes pour poursuivre les échanges. Au cas contraire, le Président de la République, Joseph Kabila, sera interpellé par sa “responsabilité de garant de la Nation pour tirer toutes” les conséquences possibles de ce blocage.

Aujourd’hui malheureusement il faut le dire, c’est le Rassemblement qui bloque les négociations. Le Secrétaire Général de la CENCO l’a dit, si le Rassemblement ne retrouve pas son unité, l’accord risque de voler en éclat. S’il s’avère que le Rassemblement tient le peuple en otage, le Président de la République en tant que garant de la Nation sera obligé d’en tirer les conclusions autant d’ailleurs préalablement la CENCO“, suppose-t-il.

Les discussions entre la Majorité Présidentielle et le Rassemblement de l’opposition ont été suspendues en toute fin du mois de janvier 2017 sur les points liés principalement au mode de désignation du premier ministre de la transition ( la MP exigeait 3 candidats au Rassemblement alors que le Rassemblement ne se disait prêt à ne présenter qu’un seul nom) et au partage des ministères dits de souveraineté. La disparition du président du Conseil des Sages du Rassemblement, d’Étienne Tshisekedi, désigné président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) est venue encore ajouter un autre problème à résoudre.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.