Samy Badibanga reconnaît et abandonne sa nationalité belge!

D’après ce document du 24 novembre 2016, Samy Badibanga, nommé au poste du Premier ministre dans le cadre des accords du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine,  a introduit auprès du ministère de la justice et des droits humains, sa renonciation à la nationalité belge qu’il détenait donc, jusqu’à sa le 17 novembre.

Alexis Tambwe Mwamba, ministre congolais de la justice, a acté la demande de Samy Badibanga qui recouvre de ce fait sa nationalité congolaise.

La question de la double nationalité, qui reste un sujet à polémique en RDC, a éclaté lors qu’un document publié l’opposant Olivier Kamitatu sur internet, affirmait que Samy Badibanga a été naturalisé, par la Belgique, en 2002.

« La nationalité congolaise est une et exclusive», c’est ce qu’on peut lire à l’article 10 de la Constitution congolaise. En clair, impossible d’avoir deux nationalités en même temps. En prendre une autre revient à perdre la congolaise, mais dans la pratique nombreux sont ceux qui détiennent deux passeports.

En février 2007, le sujet avait fait l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale. A l’époque, un moratoire de trois mois avait été adopté pour laisser le temps aux différentes personnalités de trancher : respecter la loi et abandonner leur nationalité étrangère ou la garder et perdre leurs postes de députés ou autres. Au final, le moratoire s’est écoulé sans que ce débat ne soit tranché.

Ainsi, plusieurs questions restent posées, dans la mesure où Samy Badibanga était jusqu’alors député national, un mandat qui ne peut être exercé que par ceux qui détiennent la nationalité congolaise, qui est exclusive.

Le document.

whatsapp-image-2016-12-09-at-14-43-35

 

 

 

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.