Samy Badibanga reconnaît et abandonne sa nationalité belge!

D’après ce document du 24 novembre 2016, Samy Badibanga, nommé au poste du Premier ministre dans le cadre des accords du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine,  a introduit auprès du ministère de la justice et des droits humains, sa renonciation à la nationalité belge qu’il détenait donc, jusqu’à sa le 17 novembre.

Alexis Tambwe Mwamba, ministre congolais de la justice, a acté la demande de Samy Badibanga qui recouvre de ce fait sa nationalité congolaise.

La question de la double nationalité, qui reste un sujet à polémique en RDC, a éclaté lors qu’un document publié l’opposant Olivier Kamitatu sur internet, affirmait que Samy Badibanga a été naturalisé, par la Belgique, en 2002.

« La nationalité congolaise est une et exclusive», c’est ce qu’on peut lire à l’article 10 de la Constitution congolaise. En clair, impossible d’avoir deux nationalités en même temps. En prendre une autre revient à perdre la congolaise, mais dans la pratique nombreux sont ceux qui détiennent deux passeports.

En février 2007, le sujet avait fait l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale. A l’époque, un moratoire de trois mois avait été adopté pour laisser le temps aux différentes personnalités de trancher : respecter la loi et abandonner leur nationalité étrangère ou la garder et perdre leurs postes de députés ou autres. Au final, le moratoire s’est écoulé sans que ce débat ne soit tranché.

Ainsi, plusieurs questions restent posées, dans la mesure où Samy Badibanga était jusqu’alors député national, un mandat qui ne peut être exercé que par ceux qui détiennent la nationalité congolaise, qui est exclusive.

Le document.

whatsapp-image-2016-12-09-at-14-43-35

 

 

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.