La guerre des mouvements citoyens éclate en RDC!

Alors que les mouvements de la Lutte pour le Changement (LUCHA) et le FILIMBI ont lancé une campagne dite “Bye bye Kabila“, demandant au président Jospeh Kabila de quitter le pouvoir à l’issu de son deuxième et dernier mandat, un autre groupe dit “citoyen” vient de voir le jour, et dont les revendications s’opposent à celles des autres.

Baptisé “Ujana” – la jeunesse en Swahili -, ce mouvement soutient l’accord politique conclu en octobre par le pouvoir et une frange de l’opposition, en vue du report de l’élection présidentielle au mois d’avril 2018.

Félix Momat, l’un de ses membres fondateurs, donne la raison d’être de ce mouvement : “Le mandat du président de la République prend fin le 19 décembre. Mais les fonctions de l’Etat doivent être assurées. Le président Kabila doit rester au pouvoir, conformément (…) à un arrêt de la Cour constitutionnelle et à l’accord politique conclu cette année.

Selon ses fondateurs, “Ujana” a été créé depuis plusieurs semaines et revendique 15 000 membres.
Esther Ilunga, qui fait partie de ses fondateurs, entend mobiliser davantage les militants : “Nous utilisons les réseaux sociaux, qui sont en vogue. Nous organisons des conférences, des débats et des rassemblements avec les jeunes dans les camps militaires, dans les écoles, dans les universités et dans la rue, pour sensibiliser sur les notions de patriotisme…

Toutefois,  “Lucha” et “Filimbi” ont appelé à une manifestation le samedi 26 novembre      pour exiger le départ du président Kabila, le 19 décembre.

Avec Agences

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.