Alors que les mouvements de la Lutte pour le Changement (LUCHA) et le FILIMBI ont lancé une campagne dite “Bye bye Kabila“, demandant au président Jospeh Kabila de quitter le pouvoir à l’issu de son deuxième et dernier mandat, un autre groupe dit “citoyen” vient de voir le jour, et dont les revendications s’opposent à celles des autres.

Baptisé “Ujana” – la jeunesse en Swahili -, ce mouvement soutient l’accord politique conclu en octobre par le pouvoir et une frange de l’opposition, en vue du report de l’élection présidentielle au mois d’avril 2018.

Félix Momat, l’un de ses membres fondateurs, donne la raison d’être de ce mouvement : “Le mandat du président de la République prend fin le 19 décembre. Mais les fonctions de l’Etat doivent être assurées. Le président Kabila doit rester au pouvoir, conformément (…) à un arrêt de la Cour constitutionnelle et à l’accord politique conclu cette année.

Selon ses fondateurs, “Ujana” a été créé depuis plusieurs semaines et revendique 15 000 membres.
Esther Ilunga, qui fait partie de ses fondateurs, entend mobiliser davantage les militants : “Nous utilisons les réseaux sociaux, qui sont en vogue. Nous organisons des conférences, des débats et des rassemblements avec les jeunes dans les camps militaires, dans les écoles, dans les universités et dans la rue, pour sensibiliser sur les notions de patriotisme…

Toutefois,  “Lucha” et “Filimbi” ont appelé à une manifestation le samedi 26 novembre      pour exiger le départ du président Kabila, le 19 décembre.

Avec Agences

3 comments

  1. Ujana organisation corrompue crée par le régime pour contré les aspirations du peuple congolais. Ujana ne tiendra pas debout le 19 décembre. Blaise Compaore avait aussi ses jeunes manipulés mais finalement ils n’ont pas résisté à la marée humaine descendue le jour là. Qui vivra verra

  2. Esther Ilunga dit que son mouvement citoyen se réunit aussi dans des camps militaires, quelle est cette personne qui va organiser une manifestation dans un camp sans avoir eu l’aval du chef du camp donc du commandant en chef des forces armées de la Rdc ? C’est donc proprement un mouvement créé pour les besoins de la cause par les services spécialisés.

Comments are closed.