L’Ex-province du Katanga vit une circulation inaccoutumée de chars de combat, de matériel militaire et de troupes depuis le 1er avril 2016. Devant cette inquiétude, cinq ONG de défense de droits de l’homme ont adressé une ouverte, ce mardi 5 avril 2016, au ministre de la Défense. Action contre l’impunité pour les droits humains (ACIDH), Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho), Centre des droits de l’homme et du droit humanitaire (CDH), Justicia ASBL, Institut de recherche en droits humains (IRDH) précisent qu’environs 60 chars de combats ont été aperçus vendredi dernier dans la commune  Kenya dans  la ville  de Lubumbashi. Ces ONG ajoutent que ces armes seraient arrivées à Lubumbashi par voie ferrée : une  partie aurait été entreposée à Kamina, une autre à Kolwezi et une autre encore à Lubumbashi.