Les Forces armées de la République Démocratique du Congo sont très déterminées à éradiquer l’activisme des rebelles en province du Sud-Kivu. Au cours des opérations de traque contre ces groupes armés, l’armée congolaise affirme avoir neutralisé 36 rebelles dont deux haut gradés de la coalition FNL (Forces Nationales de Libération) et FOREBU dans les localités de Magundu, Mushojo et Mangwa après deux attaques simultanées sur trois positions des rebelles des forces Nationales de Libération et Forebu, attques menées entre 6 et 8 avril 2019.

Selon le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 Sud en province du Sud-Kivu, au cours de ces assauts, le général autoproclamé Aloyse Zabempema (chef des FNL)  a été grièvement blessé par balle mais a réussi à prendre fuite dans la brousse.

Au cours de ses affrontements 3 éléments soldats des FARDC ont également été tués et 4 autres grièvement blessés confirme le commandement militaire du secteur opérationnel Sokola 2.

Ces opérations de traque se poursuivent dans la forêt de Mushojo et Majaga dans la partie sud du Sud Kivu à en croire le commandant secteur opérationnel sud de la province. Le général de brigade Rugayi Sengabo David lance à cette occasion un appel à la population d’Uvira et de Fizi de continuer à collaborer avec l’armée congolaise en vue de mettre en déroute l’ennemi qui insécurise cette partie sud de la province du Sud-Kivu.

Merveilles Kiro et Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD