Concours organisé par l’artiste musicien Nigerian Mr. Eazy pour financer la réalisation de vidéos de jeunes talents d’Afrique, Empawa Africa a vu l’Afrique francophone être uniquement représentée par le groupe Street League Music, une bande d’artistes musiciens évoluant dans la région meurtrie de Beni, à l’est de la République Démocratique du Congo.

Grâce au soutien financier, Empawa Africa, le groupe Street League Music va réaliser une vidéo avec le réalisateur panafricain Sasha Vibz, réalisateur de renommée mondiale basé en Ouganda, qui a travaillé avec Davido, Sheebah…

Dominée par l’Afrique anglophone, Empawa Africa promet de distribuer la mixtape Tchatcho (en cours de réalisation) de Street League Music sur toutes les plateformes digitales légales telles que ITunes, Spotify, Deezer… et la participation du réalisateur ougandais Sasha Vibz va propulser la diffusion du clip de ce groupe basé à Beni dans la région de l’Afrique orientale.

À la suite de la phase finale du concours Empawa Africa, les auteurs de dix (10) premières réalisations musicales (audiovisuelles) seront invités à participer à une tournée panafricaine avec la star du Nigeria Mr. Eazy.

SLM (Street League Music) est un groupe de musique issu de la ville de Beni, en province du Nord-Kivu à l’est de la République démocratique du Congo, milieu tristement célèbre suite à la tuerie de plus de 1000 civils ces quatre dernières années par les rebelles ADF. La région de Beni connaît également ces huit derniers mois, la deuxième pire épidémie de la maladie à virus Ebola de l’humanité.

Créé en 2014 par des jeunes talents venus de quatre coins du pays pour des raisons d’études à l’Université Chrétienne Bilingue du Congo, projet de l’organisation Congo Initiative, sponsorisé par le célèbre acteur américain Ben Affleck, Street League Music est composé de six artistes (Brolik, Syzze, VJ Sparrow, Maravilla, NegroMan, Tshiming) et un personnel chargé des relations publiques (Idi Ross).

Le se distingue par son style de musique nageant dans un mélange de culture locale telle que la rumba congolaise et le style moderne allant du rap, au hip-hop en passant par l’afro beat.

Le 15 décembre 2015, ils ont publié une mixtape “NO LIMIT” comportant 21 titres qui a récolté un succès et a terminé deuxième album graphique en 2016 avec plus de 100 000 téléchargements en ligne.

Avec une auto-production, les membres de Street League Music ont réussi à participer à divers concerts nationaux pour la promotion de leur message sur la paix, le vécu quotidien et le drame qui frappe la région de Beni.

En juin 2017, ils ont été invités à l’un des plus grands festivals de la ville de Goma (festival de la fête de l’indépendance), occasion qui a leur a permis de partager la même scène avec de célèbres artistes africains tels que Marine Kenzo, Diamond Platnumz et M. Eazi.

À la recherche d’un large public et pour des raisons de sécurité et de santé, suite aux attaques répétitives des groupes rebelles, la flambée de la maladie à virus Ebola, le groupe est obligé de quitter le pays fin 2018 et trouver refuge à Kampala (Ouganda), un pays voisin, où ils ont installé leur nouvelle base temporaire.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD