Affaires foncières: Molendo Sakombi interdit la délivrance des titres fonciers sur les sites non constructibles

Lire à la une

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...

RDC : Félix Tshisekedi: “Le Go Pass n’est pas foncièrement mauvais. Mais le but est de savoir ce que l’on en fait”

Le Chef de l'Etat congolais, Félix Tshisekedi, lors d'une interview accordée à la Radio Vatican, a promis...

La RDC et le Saint-siège ratifient l’accord-cadre sur des questions d’intérêt commun

Ce vendredi 17 janvier 2020, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, et le Président congolais...
- Publicité-

Désormais il sera impossible d’obtenir un titre foncier sur un site non constructible sur toute l’étendue de la RDC. C’est la décision prise par le ministre des affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi qui dans une note circulaire datant du 02 décembre interdit aux conservateurs des titres immobiliers et aux Chefs de division du cadastre de délivrer des titres fonciers sur des sites non constructibles.

La note circulaire du ministre part du constat selon lequel les espaces déclarés non aedificandi sont occupés par des tiers au moyen des titres d’occupation délivrés par aux conservateurs des titres immobiliers et aux Chefs de division du cadastre au mépris des dispositions légales notamment les articles 14 et 55 de la loi N° 73- 021 du 20 juillet 1973 portant régime des sûretés telle que modifiée et complétée par la loi N°80-008 du 18 juillet 1980 portant application de la réglementation sur les servitudes.

En attendant la mise en place d’une commission plurisectorielle tel que décider lors de la 12e réunion ordinaire du Conseil des ministres du vendredi 29 novembre, les sites que voici sont frappés par cette mesure d’interdiction, il s’agit de:

  • les emprises des lignes de transport de force électrique et hydroélectrique;
  • les emprises des routes;
  • les emprises des rivières;
  • les sites erosifs et les espaces ordinaires ( de plus de 15% de pente);
  • les abords de l’aéroport et des pistes d’aviation;
  • tous les autres cas de prohibition qui trouvent leurs fondements dans la loi.

Le but avoué par le ministre des affaires foncières est de préserver la vie des citoyens et les écosystèmes du pays.

Ainsi, les récalcitrants sont exposés selon la note circulaire des sanctions prévues par les articles 204 et 205 de la loi précitée.

Thierry Mfundu

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Lambert Mende appelle les congolais à se mobiliser pour “bannir l’impérialisme qui frappe la RDC”

Lors de la commémoration du 59e anniversaire de l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba, Lambert Mende, député national et...

Tshopo: une tentative d’arrestation du Me Firmin Yangambi avortée en pleine salle de conférence sur “l’avenir du Congo”

La nouvelle a été rependue d'abord en travers les réseaux sociaux avant que plusieurs témoignages des jeunes qui prenaient part à une...

Coopération Egypte-RDC, Le ministre de l’industrie Julien Paluku signe trois memorandums d’entente au Caire

Le ministre congolais de l'industrie Jilien Paluku Kahongya Ministre et son homologue des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de...

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans les zones sanitaires de Mabalako,...

Sommet de Londres : les énergies renouvelables et le climat des affaires en RDC au menu du discours de Félix Tshisekedi

Le chef de congolais Félix Tshisekedi va tenir un discours qui sera orienté sur les énergies renouvelables et les reformes planifiées par...

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join