Le document en circulation sur les réseaux sociaux pour solliciter un dialogue avec Félix Tshisekedi et portant la signature de Martin énerve le camp Katumbi. Dans sa réaction , son directeur de cabinet Olivier Kamitatu note “la consécration de l’essouflement d’un radicalisme stérile de Martin Fayulu”

En évoluant en franc tireur, Martin Fayulu tourne la page de la vérité des urnes. Son offre de dialogue consacre l’essoufflement d’un radicalisme stérile“, a-t-il écrit.

Ce qui désole chez Olivier Kamitatu, c’est ce procès d’intention fait à Moïse Katumbi, alors que le juge lui-même a commis l’infraction qu’il a voulu coller à un innocent :

“Et, le procès en diabolisation intenté stupidement contre Moïse Katumbi s’en trouve encore plus inqualifiable”, s’est-il désolé.

Il n’y a pas que Olivier Kamitatu, mais aussi Françis Kalombo. Il ne comprend pas comment le candidat commun de Lamuka tente de négocier à titre personnel avec les institutions pour le poste.

“La journée on envoie le peuple dans la rue pour se faire tuée et la nuit on négocie un poste(pour lui seul) à la tête d’une institution!!! La vérité des urnes à la Congolaise”, s’est t-il exclamé.

Françis Kalombo demande à la population Congolaise d’être vigilent.

Il sied de rappeler les deux cadres de Lamuka ont réagit par rapport à un document daté du 10 mai 2019 qui circule sur les réseaux sociaux et signé par Martin Fayulu, qui stipule que ce leader de Lamuka propose un plan de sortie de crise marquée par la création du Haut Conseil National des Réformes intitutionnelles(HCNR) dont lui même sera le président et Félix Tshisekedi président de la République pendant 18 mois, afin d’organiser des nouvelles élections.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD